Transformation digitale, Mobile, SNCF

Le mobile d’un côté et les ressources pour animer et alimenter la transformation digitale. Deux sujets importants au sein de l’entreprise d’aujourd’hui. Le mobile est un canal qui révolutionne parce qu’il est nouveau. La transformation digitale est conjoncturelle mais fondatrice à l’échelle d’une entreprise : elle peut renverser ou consolider en fonction de son bien fondé et de son exécution. 2 thématiques soumises à Yves Tyrode dans l’interview en lien ci-dessous.

De cette interview, l’on pourra retenir que 43% de l’audience de la SNCF vient du mobile. Avec une très progression fulgurante. Tous le prédisaient, le taux de pénétration de ce périphérique couplé à des services comme Twitter et Facebook ont bien bousculé changé les habitudes des clients usagers (ou l’inverse). Côté transformation digitale et ressources humaines, l’inquiétude est sur la complexité des usages et les partenariats mis en place pour ne pas rater le prochain virage (celui du co-voiturage étant acquis et digéré j’imagine). Dans le discours, il ne faudra pas noter la soumission aux changements techniques qui les pousse à la poursuite à marche forcée, mais bien comprendre l’hyper-expertise intégrée dans les différentes technologies qui périclitent plus vite que le taux de renouvellement des salariés dans le groupe.

Lien : L’usine digitale

Collaboration, PowerPoint, Prezi, et B2B

Les startups ont 2 objectifs. Le premier est la traction : obtenir le plus d’utilisateurs possible en un minimum de temps. Le second est de trouver leur modèle économique : cela passe par un process d’itération « tester-échouer-apprendre-tester à nouveau » extrêmement rapide. Des objectifs qui ont été atteint rapidement par Prezi, une startup d’origine hongroise, qui proposait une plateforme web pour faire des présentations type Powerpoint. Pas de coût d’achat du logiciel, grâce à une offre gratuite, et une capacité à diffuser ces présentations rapidement. Aujourd’hui c’est pour leur capacité de collaboration sur cette présentation qu’ils ont obtenu 57 millions de dollars d’investissement.

Un succès pour les uns, un nouveau départ pour les autres. Succès car tout le monde applaudit des 2 mains une telle levée de fonds. Nouveau départ car ces 57 millions impliquent des objectifs très différents de ceux en place 6 mois avant. Car il faut revoir toute la base client, tout le cycle de vente, déployer rapidement dans des pays variés, gérer une pression nouvelle. Et aller à la conquête du monde. Reste maintenant à créer les conditions de l’intégration de l’offre Prezi dans les contraintes des grandes entreprises. PowerPoint de Microsoft a déjà tracé un bout du chemin, il sera beaucoup plus compliqué de poursuivre son oeuvre. Surtout que Powerpoint est loin d’être mort.

Lien : Tech.eu

Youtube, Marketing viral, constance et publicité

Les annonceurs veulent une opération virale. Raccourci pour dire « je veux beaucoup de visibilité maintenant et tout de suite pour un petit budget ». Expression reprise à tour de bras dans les propositions de agences de marketing et de communication. Adaptation des uns aux autres, qui finit par créer un axiome : le marketing viral est possible et faisable. Ce que Google réfute lors de ses « boot camp », ateliers pour les annonceurs. Selon leurs retours d’expérience via leur plateforme Youtube, la performance marketing viendrait de la récurrence et de constance de l’action menée par un annonceur.

En tirant cette affirmation plus loin, la performance viendrait du fait que l’annonceur propose un produit ou un service qui a une raison d’être et qui peut faire parler. Ce qui, par extension, permet à l’annonceur de prendre la parole de manière efficace tout au long de l’année. Ou a défaut d’être portée par ce que disent leurs clients tout au long de l’année. GoPro, Ferrari, Nike, Red Bull, Parrot, la conférence TED, pour ne citer que ces marques, l’ont bien compris : pour faire du canal digital un actif de l’entreprise, il est nécessaire de proposer une expérience soit en l’intégrant dans le produit vendu, soit en proposant une expérience qui sert la vente.

Lien : Wall Street Journal

Axa, Transformation digitale, Hackathon, et Mentoring inversé

Monter en compétence dans le digital, ce canal qui remet en perspective de nombreux actifs d’une entreprise. C’est ce que AXA a décidé de faire, en annonçant un investissement de 180 millions d’euros sur 3 ans dans la transformation digitale. 60 millions par an sur 3 ans qui vont être versés dans l’intégration de technologies « big data » et autres actions plus anecdotiques mais plus emblématiques comme le mentoring inversé et le hackathon. Mentoring inversé et Hackathon, des exemples qui cristallisent les enjeux des grandes entreprises et mettent en lumière les nouvelles frontières : développer la compréhension par les parties prenantes d’aujourd’hui et par l’action.

Une très bonne idée de la part de AXA pour remettre à jour leur infrastructure technique, déployer de nouveaux projets techniques, et certainement faire du « mobile first » sur leurs différents services. L’expérience client devra être mise au coeur de leurs analyses pour créer un parcours global efficace, qui puisse faciliter l’orchestration de leurs services autour du besoin client. Tout un chantier d’innovation d’entreprise, en prenant appui sur l’enjeu que représente le Digital.

Lien : Usine Nouvelle

Mobile first, leviers d’action, et annonceurs

Mobile first, le leitmotiv montant de 2014. Une réalité pour beaucoup puisque le mobile est devenu LE compagnon de tout un chacun. Tous les annonceurs y vont de leurs applications, mais peu en font la porte d’entrée de l’expérience de marque. Problème de gouvernance, de transversalité, de conduite du changement, de transformation digitale de l’entreprise et du canal en question. Mais tout le monde s’y met, ce qui est une très bonne chose.

Pour aller un peu plus loin dans l’exécution, à défaut de pouvoir généraliser le process lié à la gouvernance, la transformation digitale, et les objectifs à atteindre, vous trouverez une présentation des chiffres clé et des leviers d’action pour mieux encadrer vos prestataires sur le mobile. Et mieux comprendre les tenants et aboutissants : les points critiques pour l’acquisition d’utilisateurs, toute la problématique de la phase de « onboarding » et d’engagement, le difficile passage du test à la récurrence de l’utilisation. Avec en creux toute le sujet du bien fondé de l’application mobile et sa place dans l’écosystème du point de vue utilisateur. Ce qui reste le levier principal et clé pour toute performance.

Lien : Slideshare

Facebook, Youtube, et les annonceurs

La vidéo, et encore plus la vidéo sur mobile, sera le terrain de jeu de l’année 2015 pour les publicitaires. C’est Facebook qui le dit en forçant mettant en lumière la performance des vidéos. Preuve par l’exemple : le lancement automatique des vidéos pour améliorer ses statistiques, communication spécifique auprès des éditeurs de contenus et des régies publicitaires, et modification des règles de visibilité sur le fil d’actualité pour réduire encore la visibilité sans achat de publicité par défaut sur leur plateforme.

Un pari pour les uns, une réalité pour les autres : les grands annonceurs auront leurs vidéos en « prime time digital » et les autres pourront utiliser les publicités statiques pour cibler encore et encore les mêmes clients. Et ainsi augmenter leur visibilité et leur notoriété. Une belle segmentation de leur clientèle d’annonceurs, et une preuve de maturité de Facebook dans le monde de la publicité.

Source : Digiday

Construire sa stratégie digitale : vue d’ensemble des articles déjà proposés

Modele_economique_marketing_communication_construire_sa_strategie_digitaleJusqu’à aujourd’hui 5 articles ont été proposés pour expliquer les bases de la construction d’une stratégie digitale et les conseils de prise de décision en fonction d’indicateurs de performance. Vous pouvez retrouver toute la série ici : construction de sa stratégie digitale est accessible ici :

La période qui va d’aujourd’hui au 18 Août sera une période creuse pour ce blog, le temps de produire les prochains articles et répondre aux différentes questions envoyées depuis le formulaire de contact. N’hésitez pas à m’envoyer les vôtres par rapport aux articles déjà produits ou sur des sujets spécifiques. Je ferai en sorte d’y répondre au plus vite pendant cette période.

Médias sociaux : taux d’engagement, indicateur de performance pertinent ?

Indicateur_performance_engagement_marketing_medias_sociauxL’indicateur qui est le plus discuté sur les médias sociaux est celui associé à l’engagement. Engagement qui peut prendre des formes différentes selon le point de contact utilisé dans le dispositif digital. Sur les blogs cela pourra être le commentaire, le « like » d’un article sur l’article du blog, le « trackback » bien que cela ne soit plus tout à fait à la mode, ou encore le lien vers l’article depuis un autre blog. Sur Facebook cela pourra être un « like » sur un statut, un « like » sur une page Fan, un commentaire ou un partage. Sur Twitter cela sera un ajout dans une liste d’utilisateurs, un « retweet », une « mention » ou un message privé. Et encore d’autres actions que l’on se trouve sur une plateforme communautaire, un forum, une application sociale, ou tout autre forme de médias sociaux. Cependant, ces indicateurs ne sont que des indicateurs d’activité, très différent de l’indicateur de performance d’engagement.

Construire sa stratégie digitale #5 : decision making, identifier quand modifier vos investissements

decision_making_prise_decision_indicateurs_performance_marketing_strategie_digitaleLa mise en place d’un canal marketing pour l’acquisition de prospects, la transformation clients et la fidélisation de clients existants est une chose nécessaire. Cependant c’est la prise de décision d’arrêter les investissements lié à un canal pour les basculer vers un nouveau canal qui fera le succès de votre activité. Que l’on soit dans l’univers digital ou dans le monde réel, la problématique reste la même : quand et pour quelles raison prendre cette décision, et quel process utiliser pour faire la transition. Pour faciliter la prise de décision il faudra avoir un certain nombre de données disponibles pour générer les bons indicateurs de performance, ceux qui vous aideront à prendre cette fameuse « décision éclairée ».

Médias Sociaux et Buzz Monitoring, le vrai coup de bluff

Buzz_monitoring_veille_analyse_marketing_digital_medias_sociaux_bluffLe buzz monitoring, version anglaise de la « surveillance de l’agitation », est un sujet clé pour les entreprises et les consultants. Pour les entreprises parce qu’il serait dommage de subir une réaction épidermique d’un internaute qui aurait eu une mauvaise expérience et qui aurait eu l’outrecuidance de voir son histoire relayée. Pour les consultants car c’est du pain béni pour leur business : une part du sujet de l’image est tombée dans l’escarcelle des consultants Internet le jour où un bloggeur a fait du mal à Dell via un article posté critiquant son service client (2005). Depuis ils crient au loup et sont toujours les premiers à relayer les frustrations des consommateurs (ou les leurs) pour remettre le sujet sur la table. Mais au final, il s’agit bien de surveiller de l’agitation, de mettre sous le microscope une tempête dans un verre d’eau. De quoi en rire, tant que ce n’est pas votre marque et votre poste qui est en jeu (je vous ai fait peur et je vous remets dans l’article, être consultant est simple).