Big Data overdose

It has been 10 years since software startups started selling their Big Data solutions to tap into the high level of data the Corporate groups have and are not leveraging. I was one of them. The value proposition of this new technology is impressive and could have made a dent into the traditional business. It would have been possible if we were to dismiss (1) the internal process of management, (2) the political issue that is the access to DATA, and (3) the high pressure change in focus for any company (from product to customer centricity). Yet, large corporate groups as well as SBMs are still trying to leverage. And are failing because they didn’t identify the pre-requisite of the Big Data. Continue reading Big Data overdose

Le Bon Coin + Data lake = pari sur l’augmentation du panier moyen

Le Bon Coin a mis en place un Data Lake, c’est-à-dire une infrastructure technologique capable d’analyser les données d’activité de ses utilisateurs. L’objectif est de mieux comprendre leurs comportements pour ensuite affiner leurs stratégies commerciales et marketing. D’après les données fournies, on peut estimer que cela représente un budget planifié de 8 à 10 millions d’euros sur 4 ans. Soit 4,5% de leur chiffre d’affaires.

C’est un pari important sur l’avenir. Avec une estimation à 5 millions d’utilisateurs payants, il faut que le panier moyen d’achat augmente de 1,6€ sur 4 ans pour faire de ce projet un outil rentable. En admettant que le panier moyen annuel d’un utilisateur payant est de 10€, cela signifie 16% d’augmentation. Bon courage à l’équipe.

Source : Usine digitale

Axa, nouveau format d’appel d’offre via UpWeStart

Axa, nouvellement affublé du statut de leader du eCAC40, continue d’avancer dans l’utilisation du digital pour créer de nouvelles offres de services pour leurs clients. Une des nouvelles initiatives de notre cher nouveau leader du eCAC40 est d’utiliser la plateforme de challenges UpWeStart pour chercher un partenaire capable de répondre à ses besoins en terme de reconnaissance d’écriture et d’analyse des données. Dans ce cas précis, l’objectif est certainement de pouvoir noter le comportement des clients AXA face à des zones accidentogènes. Un challenge alléchant, qui est comparable à ce que The Bakery London propose : les startups se lancent dans une réponse à un appel d’offre et obtiennent une rémunération en fonction du résultat obtenu. Ici c’est 40 000€ pour le premier, pour une rémunération totale fourni aux 3 premiers de 70 000€. Un modèle global mis en place aussi sur d’autres plateformes comme DataScience ou Kaggle. Continue reading Axa, nouveau format d’appel d’offre via UpWeStart

Transformation digitale, perspectives 2015

L’année 2014 a été chargée en rebondissement. Les entreprises nées du digital ont confirmé leur performance, consolidant leurs positions face aux entreprises du CAC40 et des autres places de marché. Les nouvelles pousses s’établissent maintenant sur des besoins métier et des challenges business très réels. Les objets connectés, le Big Data, et le secteur du “business software” dans sa globalité ont montré le chemin pour les grandes entreprises “classiques”.

L’année 2015 sera chargée dans le domaine de la transformation digitale. Les enjeux de compréhension de la nouvelle vague d’innovations sont maintenant identifiés, il va maintenant falloir transformer cette compréhension en actions. Ce qui ne sera pas donné à tous, même pour les entreprises qui ont mis en place un processus pour s’y adapter. Car peu de structures sont adaptées pour aider ces entreprises à concrétiser leurs actions. L’année 2014 a été l’année de l’open innovation, il faut espérer que 2015 sera l’année de la mise en pratique. Sans quoi les nouveaux entrants auront encore la part belle.

Très bonne fêtes de fin d’année. Rendez-vous dès le 5 Janvier 2015 pour la suite.

Big data et erreurs critiques des entreprises

La France se veut leader du big data. Une bonne idée mais une exécution qui semble compromise. Mettre en place des concours pour que les startups aident les entreprises et les territoires à améliorer leur capacité d’analyse est illusoire. C’est comme mettre la charrue avant les boeufs : analyser les données nécessite de comprendre ce que l’on peut en attendre et la direction que doit prendre l’analyse. Les meilleurs statisticiens et mathématiciens ont beau être issus de la filière française, ce ne sont pas eux qui peuvent anticiper les challenges et les besoins de leurs clients. Dans le cas présent de l’article, bien que les entreprises présentent leurs problématiques, deux éléments sont à mettre en perspective : la confidentialité des données qui vont être partagées et le secret industriel qui doit être conservé pour protéger l’intégrité des entreprises.

Il semble inconcevable que les entreprises oublient ces 2 éléments, ce qui rend incompatible un effort bénéfique du big data. Car dépassé ces deux éléments, il y a d’abord le besoin critique de compréhension du champ des possibles pour les décideurs des entreprises, qui ne sont pas au niveau actuellement. La seule possibilité alors est que les grands groupes vont “dépecer” les startups et leurs connaissances pour : dans le meilleur scénario les absorber et les industrialiser (tuer dans l’oeuf des entreprises à grand potentiel), dans le pire scénario les éreinter (les tuer en les assommant de demandes, ce qui est le cas le plus classique).

Lien : L’usine digitale

Construire sa stratégie digitale #3 : analyser sa performance digitale, les basiques

analyse_performance_indicateurs_marqueurs_activite_pilotage_digitalL’analyse de performance marketing et communication repose sur la manipulation des données provenant de chacun des points de contact avec les consommateurs inclus dans le dispositif web de l’entreprise. Les indicateurs fournis par chacun de ces points de contact forment une masse informe qu’il est nécessaire de qualifier pour simplifier pour ensuite s’attaquer à la tâche souvent ingrate et fastidieuse de la consolidation des données. Consolidation nécessaire et préalable à n’importe quelle analyse qui permet de rapprocher des indicateurs d’activités qui n’ont pas le même intitulé mais qui ont le même but, indiquer l’action générée auprès du consommateur. Si l’analyse de la performance se focalise sur les actions hors web, elle peut s’avérer simple (bien que toujours fastidieuse) car les canaux sont peu nombreux. Lorsqu’il faut s’attaquer à la performance web, elle se complexifie du fait du nombre de canaux à intégrer et des mises à jour des données à faire à chaque analyse. La mise en place d’une vue globale permet, avant d’entrer dans les spécificités d’un modèle économique ou d’une entreprise, de poser les bases d’une analyse efficace et rapide sans tomber dans la simplicité. Continue reading Construire sa stratégie digitale #3 : analyser sa performance digitale, les basiques

Datasift et Big Data : rajouter du bruit au bruit, pour faire encore plus de bruit

Probleme_analyse_business_data_social_dataDatasift, service web Big Data (la fameuse grosse donnée, sujet tendance du moment dans les entreprises), vient d’annoncer un partenariat avec Tableau Software, un logiciel d’analyse de données (encore de la grosse donnée), pour simplifier la visualisation des données provenant des réseaux sociaux et les connecter aux données de l’entreprise (données métier). Une annonce formidable. Pour les intégrateurs de Tableau Software qui ont une fonctionnalité supplémentaire à proposer. Et pour le chiffre d’affaire de Datasift, qui sera plus facilement acheté par les clients de Tableau. Pour le client ? tout se complique. Continue reading Datasift et Big Data : rajouter du bruit au bruit, pour faire encore plus de bruit

Big Data : méthodes, outils et bénéfices pour l’entreprise

bigdata_methodes_outils_entrepriseLa conférence LeWeb 2012 a vu Qunb, startup française, recevoir les honneurs de la compétition startup. Le domaine d’activité de Qunb est le “big data”, avec pour mission de faciliter l’accès aux données recherchées. Mais comme dirait Jacques Antoine Granjon “On n’a pas tout compris. Parfois ça peut être un inconvénient. Là en l’occurrence ça [les] a avantagé” (via Petitweb). Cette phrase résume la compréhension générale de ce segment de marché. Alors que le terme “big data” n’est que le fait de traiter des volumes de données énormes, il est aujourd’hui utilisé à tord et à travers. Les métiers qui font l’analyse sont eux intéressants à comprendre pour les entreprises qui souhaitent améliorer leur performance.

Continue reading Big Data : méthodes, outils et bénéfices pour l’entreprise