Corporate Venture is meaningless

France is a renowned provider of talents for tech startups. You can find many of the French brains at the top levels of many of the Unicorns, those so-called startups that have made their ways to the worldwide stage. But when it comes to Corporate Venture, French companies are at the bottom of the well. Numbers are telling so according to Cécile Brosset (BPI Director of Development): USA has invested 24 times the amount of France in 2015. Though numbers don’t mean much since it doesn’t identify the value generation of those investments, it still shows that France based Corporate venture units are lagging behind. Explanations provided are that French traditional top companies are risk averse and tend to use their Corporate ventures as communication levers. I would beg to differ, it is because they are lost in a new world where industry matters less than technology. Continue reading Corporate Venture is meaningless

Compétition startups + BPI = faire payer les startups pour y participer, arnaque en bande organisée ?

Mise à jour suite à l’obtention d’informations supplémentaires de la BPI : Le coaching n’est PAS obligatoire, juste fortement recommandé pour les startups qui n’ont aucune expérience / qui souhaitent un accompagnement

——– Article initial
Je pensais que l’on en avait fini avec certaines méthodes et procédés visant à tenter, et malheureusement trop souvent arriver, de faire de l’argent sur le dos des startups. Il ya quelques années, un prétendu groupe d’investisseurs organisait des événements à travers la planète pour écouter des startups présenter leurs projets. Pour participer à ces événements, il fallait à ces dernières débourser de 1000 à 5000 dollars. Cette opération s’était arrêtée suite à une levée de bouclier de nombreux startupers devenus investisseurs. Depuis, d’autres formes d’abus ont lieu, de taille et de forme plus ou moins importante. Mais je ne pensais pas qu’un jour je verrais cela de la part de la BPI.

La BPI organise le 7 juillet prochain un événement où 12 startups sélectionnées pourront présenter leur entreprise à un parterre d’investisseurs. Ces 12 startups devront s’acquitter d’une somme de 1000€ si elles sont “élues”, pour “assurer un coaching de (leur) pitch”. Cette prestation obligatoire est fourni par la société CompInnov, “Partenaire des start-up & des PME” comme indiqué sur leur site. On parle ici de la Banque Publique d’Investissement, organisme d’Etat, qui force des startups à payer un droit d’entrée pour que des startups puissent accéder à des investisseurs. Une honte pour une structure qui se prétend aider l’écosystème entrepreneurial en place. Dépassé la somme de 1000€ qui est totalement hors norme pour ce type de prestation, ce type d’abus soutenu, promu et rendu possible par la BPI doit cesser.

Source : EuroQuity, un service de la BPI

BPI_startup_arnaque_competition